Le céramiste
L'homme
Le rassembleur
Bernadette
Le jeune homme riche
Actus tragicus
La rue des Brasseurs à Namur
Antonio Vivaldi, le prêtre roux
A Sang-Do et Shantoki
Le Pays noir
Les disciples d'Emmaüs
L'orchestre
La femme adultère
La joie parfaite
La maison de Julos
A Notre-Dame du Rond-Chêne
Festival Mozart
Concerto pour quatre clavecins
La Tour de Babel
Le préau
Cantate dans un violoncelle
Danse macabre
François chez le sultan
Antonio Vivaldi, le prêtre roux
160 x 120 cm
Venise…la basilique St Marc, les églises, les palais et le carnaval qui durait six mois. Vivaldi enseignait la musique à «l'Hospice de la Piété ». Les jeunes filles abandonnées qui y étaient recueillies étaient cloîtrées derrière des grilles. Leurs concerts étaient réputés dans toute l'Europe.

Sous le violoncelle, les quatre saisons, en gondole.
Au centre, la mort de Vivaldi : en 1741, il s'en alla mourir dans un faubourg de Vienne, déçu, appauvri, presqu'oublié déjà. J'ai imaginé ce vieux musicien qui avait été célébré à Venise comme un triomphateur, demandant à la religieuse qui veillait seule ses derniers moments : "Ma soeur, mettez-moi mon étole, je suis prêtre". J'ai intitulé cette céramique "L'Etole".
   Max van der Linden
agrandir
cliquer pour agrandir
haut
©Max van der Linden asbl vieux Chemin de Namur 3 1320 Nodebais nous contacter